Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 décembre 2007

Regarder plus loin que son nombril …

Il est des jours où l’on se rend compte ... comme finalement réveillé … de la petitesse de nos vies ... de l’étroitesse de notre monde …

Et dire qu’il suffit de sortir la tête de la fenêtre … et de bien regarder ce qui se passe en dehors de notre petit monde à nous …

Pourquoi ce délire ?

Je vous explique …

Jeudi dernier, à la nouvelle du tragique décès d’un collègue (Allah yarhamou), j’ai du me rendre en urgence chez lui à BouGhrara … un coin perdu du sud tunisien … à mi chemin entre Djerba et Médenine (via le bac) …

Là bas j’ai découvert des gens simples … des gens loin de notre mode de vie … de nos soucis et de nos problèmes …

Des gens qui vivent dans un autre monde … et qui appartiennent à une autre ère …

Des gens qui, en dépit de l’ampleur du drame, ont fait montre d’un courage et d’une force de croyance exceptionnelle …

On nous a reçu sous une tente berbère … on s’est assis par terre … comme tous les présents … comme eux … on nous a servi un couscous berbère … on nous a exceptionnellement trouvé des cuillères … car les autres ils le mangeaient avec leur mains nues …

On n’était pas loin de la mer … pas loin de la terre … et surtout très loin de nos vies compliquées …

Je me suis rappelé de notre insatisfaction chronique … malgré le confort dans lequel nous vivons … et j’ai pensé que nous étions stupides à ne pas réaliser combien nous avons de facilités dans nos vies …

Je me suis rappelé des fois où je m’étais énervé parce que le café était tiède … ou encore parce que j’ai du marcher une centaine de mètres pour acheter du pain … alors que certains se tapent des kilomètres pour ramener de l’eau potable … sans dire un mot … et souvent dans la bonne humeur …

Je me suis dit que nous étions peut être riches matériellement … mais eux ils l’étaient  humainement … je pense qu’un retour à la nature est plus que obligatoire pour recouvrer un peu de son âme … pour devenir plus humains … et donc plus heureux …

A méditer …

19:00 Écrit par petitprince dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : Tunisie vie |  Facebook

Commentaires

J'ai aimé ton article mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Le retour a la nature, c'est bien certes, mais je pense que ça ne suffira pas à guerir tous les maux et les blessures qu'on porte au plus profond de nous même sans pour autant pouvoir s'y adapter. (ne me demandez pas c'est quoi la solution :-) ). Anyway, take care!

Écrit par : Wounded_spirit | lundi, 03 décembre 2007

Chuis d'accord avec toi, le bonheur, c'est juste une histoire de contentement .On peut avoir beaucoup d'argent et tout le confort possible et sans en être jamais satisfait . Alors que quelqu'un qui n'a rien mais qui n'envie rien aux autres et qui ne souhaite pas avoir plus, est le plus heureux des humains mais ça, c'est pas en tunisie que tu vas le trouver à part chez les sudistes bien sûr .
J'en connais qui avais 100000 dinars et qui en voulait le double sans jamais vraiment profiter de leur premier 100 kd .Aujourd'hui, ils fleurtent avec le million de dinars et ils voudraient avoir le double et ainsi de suite .C'est ainsi que Dieu punit ces gens là, mais eux n'en sont pas conscients.Ils sont prisonniers de leur cupidité , de leur besoin de toujours avoir plus, ils sont malades, victimes de leur passion démesurée .

Écrit par : content | lundi, 03 décembre 2007

le plus grand des malheurs des hommes est ..en fait le ressentiment!
le plus difficile á faire est le le renoncement.
il ne s'agit nullement de "retourner" á la nature,si nous ne sommes pas conscient que nous sommes la nature!

"ne t'accroche pas á tout ce que tu aime et tout ce que tu n'aimes pas, car ton malheur est grand si tu perd le premier,et encore plus grand de vivre avec ce que tu n'aimes pas"

cette belle envolée de Buddha resume un peu la notion du bonheur et du malheur des hommes.

savoir renoncer est la premiere voie qui mene au bonheur...

Écrit par : aqualung | mardi, 04 décembre 2007

tu devrais faire quelques promenades du coté de Cité Ettadhamen (ou equivalent) de temps en temps ...

Ca te rebooste pour 6 mois ...

Écrit par : Heliodore | mardi, 04 décembre 2007

Cher hélio .. Je parlais pas de pauvreté .. Ni de délinquence .. Je sais que ça existe juste à côté de nous .. Ce que j'ai vu c'est autre chose .. Bien différent ..

Écrit par : Maxula | mardi, 04 décembre 2007

Cher aqua .. Oui renoncer .. Ça doit être ca .. Tu me rappelles le message du film fight club .. "c'est lorsque l'on a tout perdu que nous sommes libres de tout faire" .. À méditer .. Vraiment

Écrit par : Maxula | mardi, 04 décembre 2007

Bonjour je suis natif de boughrara peut tu me citer le nom de la personne qui est decédé et puis je t arrete parce que à boughrara on mange pas sous une tente mais dans des villas et tout le confort et ces gens sont plus cultivés que toi et ils sont au courant et vivent la meme vie que toi avec ses angoisses, stress et rapport avec l argent sauf que le climat est rude donc arretez les géneralités parce ce que avec la mondialisation on est dans le meme globe

Écrit par : MAKRAM | jeudi, 03 janvier 2008

j'ignore comment tu t'es vexé .. j'ai pourtant bien vécu cette histoire .. toi qui es vraiment de là tu devrais savoir de qui je parle .. tout le monde est au courant

bref .. j'ai beaucoup de respect à ces gens là .. autant que celui que j'ai pour tous les tunisiens ..

bonne année

Écrit par : maxula | jeudi, 03 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.