Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 juillet 2009

je vous parle d'un grand : Alex Haley

je voudrais vous présenter un grand écrivain du 20ème siècle : Alex Haley.

alex haley1.jpgAlexander Murray Palmer Haley (11 août 1921 - 10 février 1992) est un écrivain afro-américain. Il est connu notamment grâce à sa collaboration à l'Autobiographie de Malcolm X et son livre Racines (Roots:The Saga of an American Family).

 

Né à Ithaca en 1921, Alex Haley a vécu ses cinq premières années avec ses deux jeunes frères à Henning, Tennessee, dans une famille afro-américaine ayant également des origines irlandaises et cherokee. Son père Simon Alexander Haley était un professeur d'agriculture et a combattu pendant la 1ère guerre mondiale.

En 1939 Haley s'engage dans les Cost guard. Il participe ensuite aux opérations de la guerre du Pacifique, période pendant laquelle il acquiert le gout de l'écriture. À la fin de la Seconde Guerre mondiale il est transféré à sa demande dans le service "journalisme" des Cost guard. Il y reste jusqu'à sa retraite en 1959, à la suite de laquelle il entame sa carrière d'écrivain.

 

En 1962, Haley réalise une interview de Miles Davis pour le magazine Playboy, où l'évocation par le jazzman de ses sentiments sur le racisme donnent le ton de ce qui deviendra la ligne éditoriale du magazine.

Durant les années 60, Haley réalise un grand nombre d'interview dont une de Martin Luther King (la plus longue que celui-ci ait donnée), ou encore celle du leader du Parti nazi américain, George Lincoln Rockwell, qui n'accepta l'entrevue qu'après qu'Haley (qui était noir !) lui eut certifié ne pas être juif. Parmi les autres interviewés on compte Cassius Clay (qui évoqua son futur changement de nom en Mohamed Ali), l'avocat de Jack Ruby, Sammy Davis Jr, Jim Brown, Johnny Carson, Quincy Jones, etc.

 

Une des plus célèbres interviews d'Alex Haley est celle de Malcom X, précédant sa collaboration à l'autobiographie de l'activiste. Plus tard, Haley rédigea anonymement l’Autobiographie de Malcom X, publiée en 1965, et fondée sur des interviews effectuées peu avant la mort de Malcom X.

Le livre fut un grand succès et fut cité par Time magazine comme l'un des dix plus grands essais du XXe siècle.

Suite à cette entrevue, c' est sa cousine Georgia qui lui inspira l' idée de son livre "Racines" qui raconte l' histoire de sa famille .

 

En 1976, Alex Haley publie Roots: The Saga of an American Family (le titre est traduit en français par Racines), un roman fondé sur l'histoire de sa propre famille, et qui commence par l'histoire de Kunta Kinte, enlevé en Gambie en 1767 pour être vendu comme esclave en Amérique.

Haley affirme être le descendant à la septième génération de Kunta Kinté, et a travaillé, sur la base de l'histoire familiale transmise de génération en génération, pendant douze ans à son roman entre recherches, voyages et écriture. Il s'est notamment rendu dans le village de Jufureh, en Gambie, village de naissance de Kunta Kinté, où il a rencontré un griot qui lui a raconté l'histoire de l'enlèvement de Kunta. Il a également retracé le parcours du Lord Ligonier, le navire dont il pense qu'il a transporté son ancêtre vers l'Amérique.

Haley raconte que l'un des moments les plus émouvants de sa vie fut sa visite (le 29 septembre 1967) d'Annapolis, dans le Maryland, à l'endroit même où 200 ans plus tôt son ancêtre débarqua.

Racines a été un immense succès et est traduit en 37 langues. Il a remporté le prix Pulitzer, a été adapté en série télévisée (1977), et fut un record d'audience avec 130 millions de téléspectateurs. Il fut également à l'origine d'un regain d'intérêt pour la généalogie aux États-Unis.

 

Si 1977 fut l'année de la consécration pour Haley, [qui reçut en plus du Prix Pulitzer la médaille Spingarn de la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People)], sa notoriété fut ternie dès 1978 par des accusations de plagiat. A l'issu de son procès, Haley accepta un arrangement à l'amiable et versa 650 000 dollars à Harold Courlander dont il admit avoir repris de larges passages de son livre The African dans Racines. Haley affirma que son appropriation des passages litigieux n'avait pas été intentionnelle. En 1988 Margareth Walker le poursuivit à son tour accusant Racines de violer les droits d'auteur de son roman Jubilee. Sa plainte fut rejetée par le tribunal.

Œuvres [modifier]

  • The Autobiography of Malcolm X (1965)
  • Roots: The Saga of an American Family (1976)
  • A Different Kind of Christmas (1988)
  • Queen: The Story of an American Family (1993)
  • Mama Flora's Family (1998)

09:54 Écrit par petitprince dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook