Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 décembre 2007

Téléphonie mobile : une nouvelle structure chargée de la qualité et des réseaux en place

Téléphonie mobile : une nouvelle structure chargée de la qualité et des réseaux en place

ADSL : 400.000 lignes à la fin de 2008

Un plan pour la sécurité informatique opérationnel dès 2008

M.El Hadj Gley, ministre des Technologies de la communication, a souligné dans ses réponses aux conseillers, que le secteur des technologies de la communication constitue un axe stratégique du modèle du développement économique et social dans notre pays compte tenu de son rôle fondamental dans l’instauration d’une infrastructure moderne de la communication et de l’informatique, capable de renforcer la productivité globale et de contribuer à l’instauration et à l’émergence de l’économie du savoir, outre la création de nouvelles sources de croissance et d’emploi.

Il a mis l’accent sur l’intérêt constant accordé par le Président Zine El Abidine Ben Ali à ce secteur parmi les choix judicieux et stratégiques du pays d’où la réalisation d’un taux de croissance élevé dépassant 17% annuellement dans ce secteur.

M. Gley a ajouté que la Tunisie est désormais dotée de 135 centres d’appel offrant environ 12.000 postes d’emploi en plus de 300 entreprises spécialisées dans le domaine de l’industrie des logiciels et de la production des applications électroniques.

Le ministre a indiqué que le taux d’exploitation des espaces au niveau des cyberparcs régionaux a atteint 100 pour cent au Kef, Siliana, Kasserine, Gafsa et Monastir, signalant que le cyberparc de Kairouan est entré en exploitation depuis 4 mois et que le ministère a réservé pour l’année 2008 une enveloppe importante pour la réalisation des autres centres dans les gouvernorats de l’intérieur du pays.

S’agissant de l’amélioration de la qualité des services du secteur des communications, il a précisé que le nombre des abonnés au réseau de la téléphonie fixe et mobile a dépassé 9 millions contre 1.600.000 utilisateurs d’Internet, indiquant que la retransmission radiophonique et télévisuelle satellitaire est garantie avec une qualité optimale, alors que les efforts se poursuivent au niveau de la retransmission télévisuelle terrestre en vue de développer le réseau national numérique pour assurer toutes les prestations en la matière à l’orée de 2009.

Concernant la mobilisation des capacités et leur utilisation pour promouvoir l’investissement dont le volume atteindrait environ 1.270 millions de dinars au cours de l’année 2008, soit une augmentation de 21 pour cent en comparaison de l’année 2007, le ministre a indiqué que ces résultats viennent couronner les réformes profondes et les mécanismes mis en place en vue de promouvoir la production des logiciels informatiques, les systèmes et les contenus numériques.

Il a précisé que le cadre juridique de l’économie numérique permettra d’impulser le partenariat entre les secteurs public et privé, faisant remarquer que le projet de révision du code des communications contribuera au renforcement de la dynamique de l’investissement et à la consolidation de l’infrastructure.

 

GSM : un plan global de développement

 

Evoquant l’internet, M.Gley a souligné que la connexion à haut débit constitue l’une des priorités du ministère, en recourant à toutes les technologies disponibles y compris le ’’wimax’’, ajoutant que les derniers mois de l’année 2007 ont enregistré le démarrage en force de la connexion ADSL avec un nombre d’abonnés qui a dépassé 110.000, ajoutant qu’une enveloppe d’environ 31 millions de dinars servira à atteindre le chiffre de 400.000 lignes ADSL à la fin de l’année prochaine. Il a également été procédé à la multiplication par trois de la capacité de la bande passante internationale par rapport à l’année précédente.

Le ministre a observé que l’amélioration de la qualité des services de la téléphonie mobile constitue l’une des priorités du ministère. En effet, a-t-il dit, un plan est mis en œuvre par les opérateurs de la téléphonie mobile portant sur les aspects techniques, commerciaux et réglementaires et le suivi en amont et en aval en vue d’être au diapason de l’évolution rapide que connaît ce secteur.

 

Internet : 730 MD transférés via la Toile

 

Le ministre des Technologies de la communication a indiqué que le rôle de l’instance nationale des télécoms a été renforcé au niveau du contrôle. Cette structure est désormais chargée de l’opération de mesure de la qualité des services mensuellement et de la vérification de la capacité technique des réseaux des opérateurs.

Il a souligné que des résultats encourageants ont été enregistrés illustrés par la réduction du taux de la congestion du réseau d’une manière remarquable atteignant pour la première fois 7% à la fin du mois de novembre dernier, formant le souhait d’enrayer définitivement cet encombrement au cours de l’année 2008.

M. El Hadj Gley a indiqué que les réticences de certains citoyens envers la mise en place des stations du réseau GSM a engendré un retard dans l’installation des équipements et des services de qualité au niveau de quelques zones de grande concentration.

Le ministre a expliqué que l’idée que les équipements GSM ont des effets sur la santé est irréelle et non confirmée scientifiquement. Il a ajouté que le champ électromagnétique des stations GSM varie généralement entre 0,2 volt et 1 volt par mètre, c’est-à-dire de 40 à 250 fois moins que l’idée théorique des effets sur la santé dans le cas où le champ dépasse le seuil de 41 volts par mètre.

S’agissant de la modernisation, de la rénovation et de la promotion de la qualité du secteur de la Poste, le ministre a souligné que des résultats probants ont été notés dans ce domaine et que 34% du chiffre d’affaires de la Poste émanent des services électroniques qui n’utilisent pas de support en papier indiquant que 730 millions de dinars sont transférés via Internet avec rapidité et en toute sécurité par les entreprises et les citoyens.

Evoquant les productions électroniques et la diffusion de la culture numérique, M. Gley a indiqué qu’un plan pratique a été mis au point qui sera appliqué au cours de la prochaine année au niveau de l’Agence nationale de la sécurité informatique et de l’Agence nationale de la certification électronique en vue d’augmenter le recours à l’utilisation de la certification électronique et à la consolidation du niveau de la sécurité des systèmes informatiques à travers l’audit technique et la coordination avec les divers intervenants.

M. Gley a mis l’accent sur l’importance du rôle dévolu à la société civile dans le suivi des résultats du Sommet de Tunis sur la société de l’information et le soutien des efforts de l’Etat dans la diffusion de la culture numérique.

Les conseillers ont ensuite adopté le projet de budget du ministère des Technologies de la Communication.
 
source : LaPresse