Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 avril 2006

Histoire avec une morale ...

Le petit Thomas demande à sa maîtresse s'il peut lui parler après le cours.


Elle accepte

- Alors, que veux tu me dire Thomas ?

- Je pense être trop intelligent pour rester dans cette classe, je m'embête ! Je voudrais passer directement au Lycée.


Sur ce, le directeur informé, demande à Thomas s'il veut bien passer des tests Thomas accepte sans hésiter et le directeur commence le test.


- Voyons voir Thomas: 3 X 4

- Douze !

- Et 6 X 6 ?

- Trente six, M. le directeur

- Capitale du Japon

- Tokyo!


Le test continue pendant une demi-heure, Thomas ne fait aucune erreur! A la fin du test, le directeur est satisfait mais la prof demande si elle peut à son tour lui poser des questions.

Tous les deux acceptent, la prof commence.

- Bon, Thomas, la vache elle en a 4 et moi j'en ai 2, qu'est ce que c'est ? - Les jambes, madame.

- Correct, qu'est-ce qu'on trouve dans tes pantalons et pas dans les miens ?

Le directeur s'étonne de la question...

- Des poches, madame.

- Bien Thomas, qu'est-ce que les hommes et les femmes ont en plein milieu et qui est en double ?

Le directeur se prépare à intervenir lorsque Thomas répond :

- Les deux M, madame.

- Où est-ce que les femmes ont les poils les plus frisés ?

- En Afrique, Madame ! Répond le gamin sans hésiter.

- Qu'est-ce qui est mou mais qui, avec les mains d'une femme, devient dur ?

Le directeur ouvre grands les yeux mais avant de parler, Thomas répond :

- Le vernis à ongles, madame

- Qu'est-ce que les hommes et nous avons au milieu des jambes ?

-Les genoux !

-Bien, et qu'est-ce qu'une femme mariée a de plus large qu'une femme célibataire ?

Le directeur n'en croit pas ses yeux !

-Le lit, madame.

- Qu'elle est la partie de mon corps qui est souvent la plus humide ?

- Votre langue, madame.

- Quel mot commençant par la lettre C... désigne quelque chose qui peut-être humide ou sec et que les hommes aiment regarder ?

- Le ciel ! Affirme Thomas.


Le directeur soufflant, transpirant comme un sauvage décide d'arrêter le test et s'exclame :

- Ce n'est pas au lycée que je vais t'envoyer mais directement à l'Université ! Même moi je l'aurais tout raté ce test...



Morale de l'histoire : c'est avec l'âge que l'on devient pervers


merci SK


10:35 Écrit par petitprince dans sagesse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

c est si vraiiiiii. on est tous pervers zaama??

Écrit par : moi | jeudi, 27 avril 2006

L'autre morale de l'histoire, c'est que les Thomas ne sont PAS pervers ;-) ;-)

Écrit par : Thomas | jeudi, 27 avril 2006

pas mal bien trouvé sacré thomass il en faudrais plusieurs comme lui !!!

Écrit par : soooo whiskyyyyy | jeudi, 27 avril 2006

bah dans ce cas un "Thomas" ça doit être trés difficile à "accrocher" par les filles ... il faudra qu'elles lui expliquent exactement ce dont elles en ont envie :p

Écrit par : maxula | jeudi, 27 avril 2006

Les commentaires sont fermés.