Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 juin 2007

Lettre à son papa...


En passant devant la chambre de son fils, un père remarque que contrairement à l'habitude, le lit est fait de
manière irréprochable.
 

 Intrigué, il entre dans la chambre et il voit une enveloppe sur l'oreiller sur laquelle figure le mot PAPA. Très inquiet, il ouvre la lettre de ses mains qui tremblent déjà et commence la lecture

Cher papa
 

C'est avec une grande désolation et pleins de regrets que j'ai choisi de t'écrire pour t'informer de mes intentions.
 

J'ai décidé d'aller vivre ma vie avec ma nouvelle copine et j'ai voulu éviter les scènes désagréables, les remontrances et les menaces de toi et maman.
 

Oui, je suis en amour fou avec Johanne et je la trouve très belle. Je sais que tu n'aurais pas aimé ses multiples tatouages et ses "piercing" ainsi que ses vêtements usés de style "Hells Angels",  Mais, papa, ce n'est pas seulement la passion que  j'éprouve pour elle qui m'a fait décider de quitter la maison.
 

Johanne attend un bébé de moi et elle dit que nous serons très heureux ensemble. Je sais que tu aurais désapprouvé le fait qu'elle ait vingt ans de plus que moi mais nous te demanderons rien du tout pour vivre notre vie.
 

Johanne possède déjà une remorque stationnée dans un boisé quelque part et la provision de bois de chauffage nous permettra de passer l'hiver au chaud. Elle désire d'autres enfants de moi et c'est là l'un de mes voeux.
 

Johanne m'a appris que la marijuana ne fait pas vraiment de tort. Aussi, nous en cultiverons dans le bois pour en vendre et en échanger contre de la cocaïne et de l'ecstasy auprès de nos amis motards.
 

Cependant je prie fortement Dieu pour que la science trouve rapidement un remède pour guérir Johanne de son Sida.

Alors papa, ne t'en fais pas pour moi. J'ai  quinze ans et je peut prendre soin de moi-même. Tu as fais beaucoup de choses pour moi et je garde un bon souvenir de ma jeunesse. 

Un  jour peut-être je passerai à la maison pour te présenter tes petits-enfants.

Ton fils, Jean
 

P.S Papa, tout ce qui est écrit dans cette lettre est faux et je me trouve actuellement chez les Dupont, nos voisins. Avec cette lettre, je voulais juste te rappeler qu'il y a des choses pires qu'un mauvais bulletin, que tu  trouveras dans le premier tiroir de ma commode. Je t'aime beaucoup papa.Téléphone moi lorsque je pourrai revenir à la maison en toute sécurité.

15:41 Écrit par petitprince | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rire sagesse |  Facebook

Les commentaires sont fermés.